DewSlider

MESSE DES ETUDIANTS 2018

MESSE DES ÉTUDIANTS

JEUDI 15 NOVEMBRE 2018 à Notre-Dame de Paris à 19h15

En cette rentrée universitaire, la Messe des étudiants d’Ile-de-France a été présidée à Notre-Dame de Paris le jeudi 15 novembre par l’archevêque de Paris, Monseigneur Michel AUPETIT,

Une grande partie des étudiants des aumôneries, des paroisses, des mouvements, des groupes de prière, des foyers qui y étaient attendus ont répondu présents !

Comme chaque année, la messe a été précédée d’un temps de louange dans la cathédrale, suivi de la messe et d’une veillée d’adoration au sein de la cathédrale

Jeudi 15 novembre 2018 – 32e semaine du Temps Ordinaire – Année B

Messe des étudiants d’Ile-de-France en la cathédrale Notre-Dame de Paris
-  Phm 7-20 ; Ps 145,6-10 ; Lc 17,20-25

Homélie de Mgr Michel AUPETIT, archevêque de Paris,

Toc, toc, toc…. On frappe à la porte. J’ouvre. Nous sommes en 1974 et voilà que deux personnes sur le palier de l’immeuble m’abordent en me tendant une Bible : « savez-vous que l’année 1975 est désignée par la Bible comme l’année de la fin du présent système de choses ». Je ne connaissais pas les témoins de Jéhovah et leur propension à nous parler de la fin du monde. Bien que jeune encore et peu averti de l’Écriture Sainte, je connaissais suffisamment l’évangile pour me rappeler cette phrase : «  nul ne sait ni le jour ni l’heure  » (Mt 24, 36). Et puis aussi ce que nous venons d’entendre : «  le jour du Fils de l’homme sera comme un éclair qui illumine l’horizon  ».

A toutes les époques, les événements terribles, les guerres, les épidémies, les catastrophes naturelles, la folie des hommes et leur propension à choisir le mal, la décadence institutionnalisée nous poussent à tellement espérer le retour du Christ qu’il est tentant de penser que les signes de la fin du monde se manifestent.

Mais ce n’est pas la détestation du monde qui doit nous faire espérer le retour triomphal de Jésus. Certes, nous pouvons penser que notre monde va à sa perdition avec le réchauffement climatique, la dislocation de la famille, la société individualiste dans laquelle nous sommes où les lois ne sont plus ordonnées au bien commun mais asservies aux désirs individuels des plus puissants. Il est vrai que la société de fraternité que le Christ nous a demandé de construire se heurte à ce narcissisme grandissant qui envahit les sociétés occidentales.

Faut-il pour autant détester ce monde ? Faut-il le rejeter et chercher un ailleurs illusoire ? Faut-il espérer la fin des temps ? Où est le Règne de Dieu ? Dans l’illusion d’un hypothétique monde meilleur ?

Ecoutons Jésus : «  le règne de Dieu est là au milieu de vous  ». Il ne s’agit donc pas d’un territoire, d’une terre promise comme pour les juifs ou d’une terre d’islam comme pour les musulmans. Non ! Le Règne de Dieu est présent là où le Christ est présent. Car, il n’y a pas d’autre nom qui nous sauve sous le Ciel. Le Royaume de Dieu n’est donc pas un territoire, mais le cœur de l’homme. C’est le seul lieu où le Christ veut établir son règne.

Il ne s’agit pas de mettre en place une révolution qui change les structures de la société. Il s’agit de transformer les cœurs. L’exemple d’Onézime est édifiant. Cet esclave qui s’est enfui de chez son maître Philémon s’est converti au christianisme avec saint Paul. Ce dernier le renvoie à son maître à qui il demande de le considérer non plus comme un esclave mais comme un frère. Abolir l’esclavage était essentiel. En France, il n’a été aboli qu’à la moitié du 19e siècle, bien après la Révolution française. En revanche, si le cœur habité par le Christ nous fait voir en chaque homme un frère, fils de Dieu, revêtu d’une dignité insurpassable, il est impossible de le traiter en esclave.

Mais est-ce que nous voulons que le Christ règne dans nos cœurs ?

Si c’est le cas, nous ne pouvons pas détester le monde que le Christ est venu habiter pour le sauver, pour lui permettre de connaître le Père. Si le Christ est mort sur la croix, c’est par amour des hommes de ce monde. Nous devons le transfigurer par nos vies, par notre façon de vivre l’évangile en vérité. Car si les chrétiens vivent comme le monde, ils sont du monde. S’ils sont au Christ, ils aiment le monde sans se compromettre dans ses dépravations et veulent lui porter ce qui fait leur joie : notre Seigneur Jésus-Christ. Nous sommes le Corps du Christ. L’Église n’est pas une institution, elle est le Corps du Seigneur. C’est Lui qui la rend belle. C’est vous qui rayonnez cette beauté par votre sainteté. C’est Lui, Jésus, qui fait de nous des frères, fils d’un même Père. Nous ne pouvons pas être indifférents au sort de nos frères humains car, rappelez-vous ce que Dieu a dit à Caïn, l’assassin de son frère Abel : « qu’as-tu fais de ton frère ? ». Caïn a répondu : « suis-je le gardien de mon frère ? » (Gn 4, 9-10). Et vous, chers jeunes, que répondez-vous à cette question du Seigneur ?

MOT DE MONSEIGNEUR MICHEL AUPETIT POUR INVITER LES JEUNES A LA MESSE DES ÉTUDIANTS

Chers amis, chers jeunes,

Avec tous les évêques d’Ile-de-France, je suis heureux de vous inviter à participer à la messe des étudiants le jeudi 15 novembre prochain à 19h15 à Notre-Dame de Paris. A cette occasion, nous pourrons confier au Seigneur cette année universitaire nouvelle, afin qu’il bénisse et soutienne votre chemin d’étude. Nous lui demanderons de faire de vous des témoins de l’Évangile et des artisans de paix.

Ce rassemblement sera l’occasion de rendre grâce pour le Synode des évêques en octobre de cette année à Rome. Le sujet vous concernait particulièrement : « Les jeunes, la foi et le discernement des vocations ». Nous aurons aussi la joie de confier au Seigneur les journées mondiales de la jeunesse en janvier à Panama. Pour ceux qui n’auront pas la grâce de s’y rendre, nous pourrons être en communion avec le Pape François et les jeunes du monde entier lors de la Messe du dimanche 27 janvier à Saint Sulpice à laquelle je vous convie déjà.

N’éteignez jamais l’espérance de la foi, quelles que soient les difficultés que vous traversez ou les épreuves que vit le Corps entier de l’Église. Venez nombreux dire votre joie de croire en Jésus Christ mort et ressuscité ! Venez puiser à la source de l’Eucharistie la force d’accomplir la mission d’annoncer l’Évangile dans vos aumôneries, vos groupes paroissiaux, vos divers mouvements d’apostolat et de prière, afin de faire connaître et aimer le Seigneur Jésus à tous les étudiants. Dans la joie de vous voir bientôt à Notre Dame, je prie le Seigneur de vous bénir.

+ Michel Aupetit, archevêque de Paris

INFORMATIONS POUR L’ORGANISATION DE LA MESSE DES ÉTUDIANTS

SE METTRE AU SERVICE DE LA LITURGIE

Comme chaque année, nous sollicitons l’aide des aumôneries et de tous les jeunes volontaires pour aider à l’organisation et au bon déroulement de la messe des étudiants.

Il est possible de rejoindre : ● l’équipe des serviteurs de la liturgie ● le choeur ou l’orchestre

L’inscription est impérative et se fait à partir d’un formulaire présenté à la fin de ce document.

1. Être serviteur

Il s’agit de participer à l’organisation logistique de la célébration (préparation de la cathédrale, accueil des jeunes, gestion des déplacements, rangement…) et/ou participer en tant que servant d’autel.

2. Servir par la musique et par le chant

Le temps de louange et la liturgie de la messe seront soutenus par un choeur et un orchestre de jeunes. Tous les musiciens sont invités à les rejoindre !

a) Programme

Temps de louange

● Criez de joie, vous les pauvres de cœur

● Règne à jamais !

● Viens, sois ma lumière !

● Esprit de lumière, Esprit créateur

● Ouvrez votre coeur

● Par toute la terre

● Ecoutez-moi, peuples de l’univers

Messe

. Entrée : Les saints et les saintes de Dieu

. Kyrie : Missa Pro Europa

. Alleluia : Dieu règne

. Appel des étudiants en mission : Litanie des Saints de Gelineau

. Prière universelle : Ô Marie prends nos prières

. Offertoire : Sicut cervus de Palestrina

. Sanctus : Messe de Saint Jacques

. Agnus : Claude de la Colombière

. Communion : Bienheureux qui m’écoute

. Chant à Marie : Marie très douce mère

. Envoi : Vivre comme le Christ

A toi louange et gloire

Adoration

● Regardez l’humilité de Dieu

● Face adorable de Jésus

● Jésus fais moi grandir

● Mendiez

● Laissez-vous consumer

b) Partitions

Les partitions sont disponibles en suivant ce lien : https://goo.gl/Cgxu4S

Chacun est invité à imprimer son propre jeu de partitions.

. Répétition 1/3 Mardi 6 novembre, 19h30-22h30, à l’église Saint-Germain-des-Prés, entrée latérale 9 rue de l’Abbaye, 75006 Paris

. Répétition 2/3 Dimanche 11 novembre, 14h-19h, à l’église Saint-Germain-des-Prés, entrée latérale 9 rue de l’Abbaye, 75006 Paris

.Répétition 3/3 Jeudi 15 novembre, 17h, à la cathédrale Notre Dame de Paris, entrée par la grille latérale à droite sur le parvis

Il est obligatoire de venir à toutes les répétitions, même si vous connaissez déjà les chants, afin de porter le groupe et d’avancer plus rapidement. Les horaires de fin de répétition sont donnés à titre indicatif, un travail efficace garantira de terminer avant l’heure prévue.

3. Inscriptions Pour aider, servir, chanter ou jouer, un lien unique vers un formulaire en ligne permet de s’inscrire : https://goo.gl/As7JG7


Merci de diffuser ces informations très largement ! Dans le Christ, L’équipe MDE

Contacts utiles

Pour les serviteurs : Adrien : tardieu.adrien@gmail.com / 06 09 18 55 76 Julien : terrier_julien@yahoo.fr / 06 43 13 59 90

Pour le choeur et l’orchestre : Constance et Charles : messedesetudiants@gmail.com

Mentions légales | Contact webmaster | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0